Recherche
Se connecter
Méthodologie

La méga boîte à outils du Manager leader
Chapitre IV : MODE COLLABORATIF

Fiche 05 : La volonté de coopérer

  • Retrouvez 13 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La méga boîte à outils du Manager leader

8 chapitres / 100 fiches

COMMENT LES ACTEURS SE POSITIONNENT DANS LA RELATION AVEC LE MANAGER TRANSVERSAL



En résumé

La grille La volonté de coopérer, élaborée par l'analyse transactionnelle, permet au manager transversal de comprendre la manière dont un interlocuteur impliqué dans la mission transversale se positionne dans la relation face à la figure d'autorité qu'il représente. Il peut ainsi adapter son mode de communication.

Par analogie avec les stages de développement de l'enfant, la grille propose 4 stades de maturité qui se présentent dans un ordre chronologique incontournable et qui se manifestent dans des comportements répétitifs observables.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Favoriser des comportements de coopération chez ses différents interlocuteurs impliqués dans la mission transversale.

Contexte

Toute relation individuelle avec des acteurs de la mission transversale, en particulier lorsque le manager transversal ne parvient pas à obtenir la coopération souhaitée.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Diagnostiquer le degré de maturité relationnelle de chacun de ses interlocuteurs.
  • Adapter ses modes d'intervention pour développer la volonté de coopérer.

Méthodologie et conseils

Le manager transversal identifie le degré de maturité relationnelle de son interlocuteur et adapte son mode d'accompagnement

  • Le stade de la dépendance

    Manifestations : l'interlocuteur est constamment en attente d'une approbation, d'une validation de la part du manager transversal. Il ne prend pas d'initiatives et sollicite le manager avant de démarrer une nouvelle activité. Il attend que celui-ci le prenne en charge. C'est le stade du " Vous ".

    Mode d'accompagnement : le manager transversal valorise les marques d'autonomie, sollicite les suggestions et les avis de son interlocuteur et l'invite à penser par lui-même.

  • Le stade de la contre-dépendance

    Manifestations : l'interlocuteur se positionne en opposition systématique face au manager transversal mais sans se prendre en charge et sans être force de proposition. C'est le stade du " Non ".

    Mode d'accompagnement : le manager transversal favorise l'expression et accepte les désaccords en étant ferme sur les règles du jeu de la forme du désaccord. Il sollicite des propositions pour que l'interlocuteur se prenne en charge.

  • Le stade de l'indépendance

    Manifestations : l'interlocuteur confond autonomie et indépendance. Il ne dépend de personne, n'a besoin de personne. Il se montre peu enclin à faire les reportings attendus. C'est le stade du " Je ".

    Mode d'accompagnement : le manager transversal laisse de l'autonomie en évaluant les risques et étant ferme sur le non-négociable.

  • Le stade de l'interdépendance

    Manifestations : l'interlocuteur se prend en charge et est affirmé dans l'expression de ses besoins et des propositions. Il s'inscrit dans une relation de coopération et d'échange avec le manager transversal. C'est le stade du " Nous ".

    Mode d'accompagnement : le manager transversal favorise les échanges et la permutation des rôles : demander et recevoir des conseils et de l'aide, déléguer des responsabilités.

Avantage

  • Cet outil permet au manager transversal de comprendre les modes d'interaction des personnes et d'adapter ses interventions pour progresser vers la coopération.

Précautions à prendre

  • Être attentif aux comportements répétitifs qui donnent des indications sur le degré de maturité relationnelle.
  • Avoir conscience que le degré de maturité relationnelle est un processus inconscient et que les degrés de maturité peuvent être différents en fonction des situations.
  • Considérer que le degré de maturité relationnelle n'est qu'une caractéristique de l'interlocuteur parmi d'autres.

Pascale BÉLORGEY et Nathalie VAN LAETHEM