Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre IV : Développer sa valeur ajoutée

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

" Soyez comme l'oiseau posé pour un instant sur des rameaux trop frêles, qui sent plier la branche et qui chante pourtant, sachant qu'il a des ailes. "

Victor Hugo

Les deux vallées du roi malade

Il était une fois un roi affligé d'une maladie qui le paralysait à demi. Son royaume se résumait à deux belles vallées et une plaine ondulée qui abritait la ville et le château. Ne pouvant plus administrer lui-même l'ensemble de son domaine, si petit fût-il, le roi confia la gestion des vallées à ses deux fils jumeaux. Les jeunes princes se ressemblaient tant que nul ne savait plus qui était l'aîné. Le roi malade ne souhaitait pas diviser son royaume. Il fit serment de léguer son trône à celui de ses deux fils qui exploiterait le mieux ces terres boisées.

Pendant quelques années, la réussite des jumeaux fut en tout point identique. Bois de construction ou de chauffage, bois noble pour l'ameublement, les tas que les bûcherons alignaient de chaque côté de la grand-place les jours de marché étaient semblables.

Un printemps pourtant, après un hiver de tempêtes d'une violence sans précédent, le roi nota une différence. Une modeste pile de bois de chauffage s'opposait à un amoncèlement de marchandises de belle facture. Cette année-là, le roi n'eut pas le loisir d'en savoir davantage. Il sombra bientôt dans un délire de plusieurs mois qui le tint alité jusqu'au printemps suivant. Lorsqu'il put enfin sortir, il décida qu'il était temps de désigner son successeur.

Il se fit conduire chez l'un de ses fils. Dans le carrosse qui le transportait, il découvrit avec tristesse les ravages infligés à cette terre autrefois florissante.

- Tu as enduré de dures épreuves, mon fils, dit le roi en serrant le jeune homme dans ses bras dès qu'il fut arrivé. Raconte-moi ce qui s'est passé.

Les tempêtes de l'hiver précédent avaient balafré le flanc des montagnes jadis couvertes de fiers sapins.

- Les pluies torrentielles gênaient le travail des bûcherons, expliqua le prince. J'ai préféré attendre de meilleures conditions plutôt que d'exposer la vie de mes hommes. Au printemps, ils ont débité ce qu'ils ont pu du bois détrempé.

Les vents puissants avaient apporté deux autres fléaux, contre lesquels il n'avait rien pu faire. Un champignon avait gangréné à une vitesse foudroyante les chênes centenaires dont les dépouilles jonchaient le fond du val, et une plante exotique asphyxiait maintenant la rivière.

- Accompagne-moi chez ton frère, dit le roi après une nuit de repos. Ma fin est proche et je veux choisir celui qui portera la couronne après mon départ.

En chemin, le roi ne reconnut pas le paysage de sa jeunesse. Des potagers couvraient le fond de la vallée. Des ateliers de vannerie longeaient la rivière claire. Les flancs de la montagne étaient couverts de jeunes plans d'arbres et striés d'immenses bâtisses.

- Mon fils, s'écria le roi dès qu'on l'eût déposé devant la demeure du prince. Raconte-moi comment tu as affronté les épreuves qui ont accablé le pays.

- Avec les premiers arbres arrachés par la tempête, relata le jeune homme, nous avons construit des abris solides. Tout l'hiver, nous avons entreposé au sec les arbres déracinés sommairement élagués.

- Et les chênes du fond de la vallée ? s'enquit son frère. Où sont-ils ?

- Je les ai tous fait abattre pendant que la plupart étaient encore sains. Avec l'argent de la vente, j'ai acheté les plantations des potagers et replanté des arbres.

- Comment t'est venue l'idée de faire des paniers ? demanda encore le roi.

- Les épreuves précédentes m'avaient appris à ne pas craindre l'adversité. J'ai examiné la plante qui envahissait la rivière. Une fois tressées, ses longues racines fournissent une corde assez solide pour la vannerie.

À ces mots, son jumeau mit un genou à terre et s'inclina devant lui.

- Je serai heureux de suivre ton commandement, mon frère, dit-il solennellement. Car tu as fait preuve de bien plus de lucidité que moi dans ton jugement.

Une larme de joie roula sur la joue du roi malade.

Les outils
40 L'orientation client114
41 La prestation enthousiasmante116
42 L'exploitation des incidents118
43 L'esprit pionnier face aux changements120
44 L'esprit d'initiative124
45 L'amélioration continue126
46 La démarche lean128
47 La démarche d'innovation individuelle130
48 L'avocat de l'ange132
49 La transformation d'une contrainte en valeur134
50 La sérendipité138
51 L'organisation de la veille professionnelle140

Pascale Bélorgey