Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Organisation
Chapitre VIII : L'efficacité du manager face à son organisation

Fiche 01 : Intégrer la culture de l'entreprise

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de l'Organisation

9 chapitres / 63 fiches

Adapter son discours en fonction de la culture de l'entreprise



En résumé

En fonction de l'entreprise, de son histoire et du mode de gouvernance qu'elle a eu ou qu'elle a, une culture d'entreprise s'est installée. Elle entraîne des modes de fonctionnement entre les personnes, des habitudes et des rites qui sont attachés aux valeurs dont l'entreprise s'est dotée. Parmi ces habitudes, la communication doit répondre à certaines règles internes. Les managers doivent en tenir compte pour faire passer des informations ou pour faire adhérer les personnes à une nouvelle organisation.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

L'entreprise est un creuset où les différentes personnes doivent interagir. La culture de l'entreprise est un élément fédérateur entre les personnes à partir du moment où elles y adhèrent. Il est bon de connaître cette culture pour en tenir compte dans ses relations avec les autres et gagner en efficacité dans tout projet.

Contexte

En fonction de faits qui se sont déroulés, la culture de l'entreprise peut avoir évolué. Un changement de culture prend du temps. Des entreprises nouvelles peuvent rencontrer des difficultés du fait de l'absence de culture. Toute personne devant mener un projet doit en tenir compte, en particulier dans sa communication.

Comment l'utiliser ?

Étapes

On peut répertorier les cultures en trois catégories :

  • La culture de l'honneur. C'est autour de la noblesse et des finalités du métier que s'est cimenté le corps social : le changement d'organisation est perçu comme une remise en cause des valeurs fondamentales de l'entreprise. La noblesse du métier n'est pas en cause, mais sa pratique évolue. On la rencontre dans la fonction publique avec la noblesse du service aux usagers, ou dans des entreprises qui nécessitent un savoir-faire particulier (exemple : souffleur de verre chez un cristallier).

    • Utiliser l'écrit pour expliquer sur quoi reposent les décisions.
    • Avoir des groupes de travail qui travaillent sur les faits et non sur les perceptions.
    • Respecter la logique hiérarchique pour le pilotage des groupes de travail.
  • La culture du contrat. Le respect des engagements réciproques prime sur toute autre considération : l'introduction d'un changement d'organisation vaut rupture de l'ancien système contractuel. Quand les règles du jeu sont explicites, il faut engager une logique de redéfinition concertée des objectifs, des rôles et des nouveaux engagements réciproques. Cette culture est présente dans les entreprises pour qui la rentabilité est le nerf de la guerre. Dans les sociétés d'assurances, on la trouve en lien avec les contrats de services qui sont mis en place.

    • Avoir une communication institutionnelle centrée sur la vente des résultats obtenus.
    • Stimuler les initiatives individuelles.
    • Centrer les travaux sur la production d'un système d'objectifs et de tableaux de bord.
  • La culture du consensus. L'entreprise est un lieu qui produit de l'équilibre et de l'harmonie : la décision est vécue comme une menace et une volonté d'imposition des intérêts d'un groupe de personnes. On s'attache à faire identifier les menaces externes et à construire des réponses collectives. C'est une culture présente dans des entreprises paternalistes, des associations.

    • Organiser des réunions d'information régulières.
    • Donner de l'importance à la méthode de travail et aux formations qui l'accompagnent.
    • Utiliser la référence externe.

Méthodologie et conseils

  • Ne pas essayer de passer en force d'une culture à une autre.
  • Dans toutes les décisions, tenir compte des attentes et des habitudes liées à la culture.

Avantages

  • La culture d'entreprise peut être une force, si on la connaît : elle fédère.
  • La communication devient plus forte en faisant référence aux valeurs.

Précautions à prendre

  • Respecter les règles hiérarchiques s'il y en a. Sans cela, elle peut devenir un obstacle.

Benoît Pommeret

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

s