Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective

Chapitre IV : Apprendre et se développer en équipe

  • Retrouvez 17 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

" Les équipes les plus efficaces connaissent elles aussi des conflits. Mieux, un des signes de leurs capacités d'apprenance est la fréquence de leurs conflits d'idées. "

Peter Senge

Pourquoi la capacité à apprendre constitue-t-elle une force, en quoi est-ce un enjeu? Quel est le lien entre le fait d'apprendre en équipe et la performance ? Quel effet sur les membres, sur l'équipe et sur l'organisation ? Comment peut-on renforcer les capacités d'une équipe ou d'une organisation à apprendre ? Quels dispositifs, quelles méthodes favorisent l'apprentissage ? Comment un collectif peut-il devenir plus efficace et apprenant ?

Apprendre en équipe, une question de survie

À l'heure où les entreprises sont soumises à des évolutions et des pressions considérables, où s'adapter ne suffit plus et qu'il s'agit de mobiliser les énergies et les intelligences interconnectées et transdisciplinaires, de produire de la connaissance, de développer des avantages concurrentiels tout en respectant les écosystèmes et d'inventer des solutions créatives pour faire face à des problèmes de plus en plus complexes, l'intelligence d'un individu isolé ne constitue pas une réponse crédible ni réaliste.

Ce sont les équipes, et non les individus, qui constituent les fondations des organisations modernes ; si les équipes n'apprennent pas, les organisations ne le font pas non plus.

Un processus mal connu mais qui repose sur quelques clés

Des recherches se multiplient sur ce que signifie apprendre ensemble et les différentes façons de le faire. Nous en citons quelques-unes : le dialogue au sens de David Böhm avec la suspension des a priori pour les remettre en cause ; l'identification des routines défensives qui empêchent de s'interroger sur la validité des raisonnements à l'origine des réponses inadaptées à des problèmes nouveaux ou non résolus ; les capacités d'un collectif à tirer des enseignements de ses expériences et de ses modes de fonctionnement.

Il ne suffit pas qu'il y ait un groupe de travail ou une équipe constituée pour qu'il y ait intelligence et apprenance collectives.

La qualité des relations établies, le soutien des autres et le défi à relever collectivement sont des conditions stimulantes de l'apprentissage et de l'efficacité en équipe. Le chemin passe par accepter de se questionner mutuellement sur la base de l'affirmation selon laquelle " le problème vient de nous ", non de l'extérieur, de notre façon de le poser, de penser le monde.

L'organisation du dossier

Pour qu'il y ait apprentissage, intégration et changement durable dans une entreprise, celui-ci doit se faire sur quatre niveaux et leur combinatoire décrits par Ken Wilber : collectif, individuel, subjectif et objectif.

Nous proposons des outils de communication en équipe, sources d'apprentissage et de progrès dans la relation. Nous détaillons différents types de communautés qui produisent connaissance et changement pour elles et pour l'organisation. Nous présentons des processus d'amélioration continue, des méthodes et des dispositifs qui poussent par des questionnements exigeants et réflexifs à repérer les routines, à apprendre ensemble et résoudre les challenges par le changement de modèles mentaux. Nous présentons des façons d'apprendre par des accompagnements, par l'expérience, la rencontre, l'exposition à la nouveauté, l'action, la capacité à regarder et se regarder autrement.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu