Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective
Chapitre IV : Apprendre et se développer en équipe

Fiche 11 : Le co-développement

  • Retrouvez 17 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

Les étapes du co-développement



En résumé

Le co-développement est une approche de formation d'origine canadienne, créée par Adrien Payette et Claude Champagne, qui mise sur le groupe et sur les interactions des participants pour favoriser et améliorer la pratique professionnelle. C'est une manière d'apprendre par l'action et la réflexion sur l'action en utilisant des expériences plutôt que de la théorie.

Le groupe se rencontre régulièrement en échangeant et en réfléchissant sur des sujets sur lesquels il souhaite avancer. Chacun des participants prend le rôle du client pour présenter son cas au groupe (un problème, une préoccupation, un projet) pendant que les autres jouent le rôle de consultants afin d'aider le client à enrichir sa compréhension et élargir le champ de ses actions.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Apprendre à aider et à être aidé, s'enrichir des pistes et des idées de chacun.
  • Prendre un temps de réflexion et de prise de recul sur sa pratique professionnelle.
  • Constituer une communauté professionnelle dans la confiance et la solidarité.
  • Développer une vision globale des enjeux et une meilleure compréhension du contexte de chacun.
  • Consolider son identité professionnelle en comparant sa pratique professionnelle à celle des autres (mieux se connaître) et développer sa confiance.

Contexte

Le groupe de co-développement est constitué de participants, sans lien hiérarchique, qui souhaitent coopérer et se développer dans leur pratique professionnelle. C'est un groupe constitué de six à huit personnes qui se réunit régulièrement (une fois par mois) pour une demi-journée ou une journée sur une période de quatre à huit mois avec un animateur externe ou interne.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Le co-développement comporte six étapes (après une phase de choix et de préparation du sujet de consultation) :

  • Le client présente le sujet de son choix, de la manière la plus objective possible, sur lequel il souhaite trouver une solution et adopter de nouveaux comportements managériaux. Les consultants écoutent.
  • Les consultants formulent des questions pour bien clarifier et comprendre la problématique sans donner de conseils dans un premier temps. Le client donne des précisions.
  • Le client définit précisément ses besoins et établit ainsi le contrat entre lui et les consultants.
  • Les consultants, sur la base de leur expertise et de leurs visions du sujet, aident le client en lui suggérant de nouvelles pistes de réflexion et de nouvelles idées. Le client doit retenir ses réactions afin de tirer parti des suggestions qui lui sont faites.
  • Le client doit faire un tri dans l'ensemble des suggestions et des conseils qui lui ont été faits, dégager un plan d'action réalisable d'ici la prochaine réunion. Les consultants l'aident. C'est la phase de synthèse.
  • L'ensemble des participants revient sur le déroulement de la séance et partage les principaux apprentissages identifiés lors de la démarche.

Méthodologie et conseils

La confidentialité des échanges est un préalable pour que les participants puissent exposer leur cas de façon très claire. La bienveillance, le non-jugement, le respect, l'écoute, l'empathie et l'ouverture sont les autres conditions de succès de cette démarche.

L'animateur est le gardien de la démarche. Les participants qui le souhaitent peuvent apprendre à animer les séquences à la place de l'animateur externe pour que le groupe puisse devenir autonome.

Avantage

  • Les participants font ainsi partie d'un réseau. Ils sont motivés pour utiliser les acquis de leur apprentissage et acquièrent une meilleure connaissance de leurs points forts et de leurs points à développer.

Précaution à prendre

  • L'objet de la consultation doit être un cas réel, vécu et important pour le client, sinon la démarche risque de dévier vers des échanges de moindre intérêt.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn