Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective

Chapitre VI : Développer des manières de travailler collaboratives

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

" Aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès. "

Nelson Mandela

Comment stimuler de nouvelles méthodes pour travailler en interdisciplinarité et pour apprendre ensemble tout en faisant ? Comment tisser des relations de confiance avec ces parties prenantes et les fidéliser ? Comment apporter plus de coopération, de co-création, d'agilité et donc plus de performance individuelle et collective durable ? Comment améliorer la communication et la productivité tout en développant la responsabilité réciproque des membres du groupe de travail ?

Un changement de paradigme qui nécessite de nouvelles façons de travailler

L'intelligence collective est porteuse d'un changement de paradigme qui apparaît à la fois dans les organisations et au niveau sociétal, notamment avec les nouvelles générations qui envisagent autrement que leurs aînés la relation au monde. Elle contribue à l'émergence de l'économie et de la consommation participatives dont l'objectif est le respect de l'environnement mais également la création de réseaux d'entraide et de liens. Tous ces changements impactent fortement la manière de travailler des organisations qui s'adaptent à ce besoin et qui en même temps s'enrichissent des bienfaits que ceux-ci peuvent apporter à l'entreprise.

L'essor d'Internet et les nouvelles technologies ont permis le développement de la collaboration à grande échelle en faisant participer, en fonction des sujets, toutes les parties prenantes : au sein d'une organisation, inter-organisations, voire entre organisations aux objectifs contradictoires, clients, fournisseurs et autres partenaires comme dans le cas de l'open innovation. Le concept " open " est à l'opposé du modèle propriétaire. Il donne accès au plus grand nombre aux logiciels libres et chacun peut ainsi contribuer en fonction de ses compétences. Le meilleur exemple est le système d'exploitation Linux sans copyright qui est en concurrence directe des systèmes d'exploitation des plus grands acteurs tels Microsoft, IBM ou Oracle. Les maîtres mots deviennent : le partage, la coopération, la collaboration, réalisés dans un climat d'échange, d'ouverture et de confiance réciproque.

Les plateformes de travail collaboratives

Le besoin de faire travailler ensemble des individus dispersés dans le temps et l'espace n'est pas récent, mais, avec la mondialisation et les nouveaux modes de travail comme le télétravail, il est de plus en plus nécessaire. Les technologies de l'information et de la communication permettent de résoudre cette problématique à l'aide d'une large variété d'outils de travail collaboratifs.

Cependant il ne faut pas oublier que mettre à la disposition d'un groupe de personnes des outils logiciels ne suffit pas. Cela est démontré par l'expérience. Le succès réside bien plus dans l'implication de chacun, c'est-à-dire dans la volonté de réaliser l'objectif commun, l'investissement en temps et dans l'animation de la plateforme par les plus actifs.

L'organisation du dossier

Dans ce dossier, vous trouverez :

  • les outils de design qui permettent l'expérimentation et le droit à l'erreur, les outils d'open innovation qui ouvrent la porte aux parties prenantes de l'entreprise ;
  • les nouveaux espaces de travail internes et externes qui jouent un rôle majeur dans le dispositif de l'intelligence collective de par leur ouverture, leur convivialité, et sont porteurs de modes de fonctionnement collaboratifs, créatifs et agiles ;
  • et pour finir les plateformes de travail collaboratif avec toute leur richesse fonctionnelle.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

s