Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise
Chapitre III : Développer son intelligence émotionnelle

Fiche 08 : La courbe du deuil

  • Retrouvez 11 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise

7 chapitres / 71 fiches

Les cinq étapes d'un deuil face à un changement



En résumé

Le Dr Elisabeth Kubler-Ross a théorisé les différents stades par lesquels une personne passe lorsqu'elle apprend sa mort prochaine. Ce modèle est aussi pertinent pour analyser et comprendre les différentes étapes par lesquelles les individus passent lorsqu'un changement est décidé dans leur entreprise.

Ils connaissent un processus de deuil en cinq étapes face aux aléas de la vie, notamment lorsqu'ils y sont confrontés pour la première fois et/ou que la difficulté rencontrée est perçue comme une menace.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Les causes de changement dans l'entreprise sont multiples : développement, réorganisation, délocalisation, licenciement... Une organisation ne peut réellement profiter des bénéfices d'un changement que lorsque ses collaborateurs ont eux-mêmes fait ce changement.
  • Un changement est d'autant mieux toléré par un individu qu'il peut comprendre l'impact que ce changement aura sur lui. En anticipant les étapes par lesquelles il est susceptible de passer et en mettant en place les actions adéquates à chacune d'entre elles (seul ou accompagné par sa hiérarchie), le collaborateur vivra mieux la transition.

Contexte

L'outil vous permet d'entreprendre la transition plus facilement, en anticipant vos réactions.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La connaissance de cet outil doit vous permettre de rendre la courbe moins profonde (limiter les émotions négatives) et plus étroite (augmenter la vitesse de transition).

  • Recueillez le maximum d'information sur la situation future. Vérifiez l'information en croisant les sources. Fuyez les rumeurs, les on-dit. Acceptez la " dure réalité ".
  • Objectivez la menace perçue, en faisant une analyse (objective) des conséquences positives et négatives. Exprimez votre émotion (sans débordement). Parlez.
  • Si vous voulez négocier, venez préparé dans l'optique de définir un compromis et surtout avec un plan B !
  • Prenez du temps pour " digérer " le changement. Au besoin, demandez-en si on vous met la pression. Éventuellement, consultez un professionnel de l'accompagnement.
  • Autoformez-vous, recherchez le positif dans la nouvelle situation.
  • Méthodologie et conseils

    • La courbe de deuil est avant tout un guide plutôt qu'un processus rigide ou un enchaînement d'étapes obligatoires. Il est tout à fait possible de faire son deuil sans passer par l'ensemble des étapes, mais en en vivant au moins deux.
    • Le temps passé dans chaque phase dépend de chaque personne. Il n'y a pas de frontière claire entre chaque phase.
    • Il manque parfois une phase préalable au modèle : les collaborateurs peuvent souhaiter que les choses changent et ils peuvent éprouver selon leur tempérament soit de l'anxiété, soit une certaine joie.
    • La vitesse de transition d'un individu dépend notamment de son expérience antérieure, de sa confiance en lui et surtout sa capacité à voir le positif dans le changement.

    Avantages

    • Le modèle permet de mieux comprendre et d'anticiper ses émotions dans une période de changement important et donc peut-être de mieux les accepter.
    • La courbe de deuil permet de comprendre pourquoi " le temps guérit ".
    • L'outil s'utilise aussi très bien en tant que manager pour aider ses collaborateurs à avancer dans le processus de gestion du changement.

    Précautions à prendre

    • Chaque personne a sa propre manière d'avancer dans son deuil : dans une même situation, il n'est pas pertinent de comparer son " état d'avancement " avec les autres, mais plutôt de continuer à avancer au rythme qui est le sien.

    Laurent Lagarde