Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise
Chapitre V : S'affirmer

Fiche 08 : La réaction à une erreur : l'amende honorable

  • Retrouvez 11 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise

7 chapitres / 71 fiches

Les cinq étapes pour communiquer sur une erreur


En résumé

Comme le dit le dicton, l'erreur est humaine. Il est donc malheureusement incontournable qu'à un moment ou à un autre, vous expérimentiez les conséquences d'une communication un peu dure, d'une échéance ou d'un engagement non tenu, d'une mauvaise analyse de la situation...

Savoir faire amende honorable est nécessaire pour ne pas endommager sa réputation professionnelle et maintenir des relations constructives avec ses collègues. Lorsque vous savez prendre la responsabilité d'une erreur et que vous l'assumez, si vous communiquez efficacement, vous pouvez même en sortir grandi.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Il y a une différence notoire entre faire des excuses et faire amende honorable. Dans le premier cas, on se contente d'un simple " je suis désolé ". Dans le second cas, il s'agit de prendre de véritables mesures pour réparer le tort qui a été fait et rétablir la relation avec la personne que vous avez pu heurter.
  • Tout comportement qui irait dans le sens de minimiser son erreur voire d'en rejeter la faute sur quelqu'un d'autre va créer un précédent dont il sera difficile de sortir indemne.
  • Reconnaître une erreur c'est donc un acte de responsabilité personnelle qui paradoxalement (et à condition que les erreurs soient limitées en nombre) peut renforcer votre légitimité professionnelle.

Contexte

  • Derrière chaque décision, vous prenez le risque de vous tromper. Lorsque l'erreur est avérée, prenez spontanément l'initiative de communiquer vis-à-vis des personnes impactées.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Avant de communiquer en tant que tel avec la personne (ou les personnes) impactée(s) par votre erreur, vous devez préalablement identifier :

    • votre rôle dans la situation, ce que vous avez fait (ou n'avez pas fait) ;
    • les conséquences sur l'autre de votre erreur en essayant de vous mettre à sa place ;
    • la réparation que vous pouvez proposer pour compenser cette erreur et " guérir " la relation avec l'autre. Au besoin échangez avec d'autres collègues sur la solution à proposer dans cette situation.
  • Préparez et répétez votre discours auparavant, pour le rendre plus impactant.
  • Faites ensuite amende honorable en suivant la trame proposée.
  • Tirez enfin les leçons de votre erreur. Une erreur cache toujours une opportunité d'apprentissage : " dans cette situation, pourquoi avez-vous agi de cette manière ? " et " que devrez-vous faire différemment la fois prochaine " ?
  • Méthodologie et conseils

    • Ne réagissez pas à chaud, sous le coup de l'émotion. À l'inverse n'attendez pas plus d'un jour pour communiquer et faites le premier pas. En situation défensive, en réaction à l'autre, l'effet sera amoindri.
    • Il est généralement extrêmement inconfortable d'avouer une erreur, c'est la raison pour laquelle peu de personnes osent le faire.
    • Le sentiment de culpabilité peut vous conduire à proposer une solution qui surcompense les conséquences négatives causées. À l'inverse, évitez que votre solution ne soit réduite à un geste symbolique, dont l'effet est limité.

    Avantages

    • L'estime de soi est renforcée lorsqu'on reconnaît publiquement une erreur. En effet, vous évitez l'accumulation d'un sentiment soit de honte, soit de culpabilité d'avoir caché quelque chose de mal.
    • En reconnaissant votre erreur vis-à-vis de la personne impliquée, vous lui donnez l'opportunité de vous pardonner et donc de remettre les compteurs à zéro pour continuer à travailler sur des bases saines.

    Précautions à prendre

    • Il y a une différence entre une erreur et une faute. Autant l'erreur est involontaire et traduit un manque de compétence à un moment donné, autant la faute est volontaire et peut se traduire par une sanction disciplinaire.

    Laurent Lagarde

    Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
    rédacteur en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

    s