Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise
Chapitre III : Développer son intelligence émotionnelle

Fiche 03 : Les besoins (CNV)

  • Retrouvez 11 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise

7 chapitres / 71 fiches

Reconnaître et exprimer son besoin


En résumé

Les besoins recouvrent l'ensemble de tout ce qui paraît être nécessaire à une personne. Ils sont légitimes, universels, et ne sont ni bons ni mauvais. Un besoin désigne une abstraction : " Ce n'est pas quelque chose qu'on peut faire, ni prendre ou toucher ", selon la définition de M. B. Rosenberg, qui les place au coeur de son approche de la " communication non violente ".

Chaque être humain cherche à les satisfaire et c'est cette satisfaction (ou non) qui génère les émotions. En exprimant nos besoins on aide l'autre à mieux nous comprendre et on peut par-là même identifier d'autres stratégies pour le satisfaire.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Lorsque nous vivons une situation difficile, la réaction première est généralement d'imputer la cause de l'émotion que nous ressentons à l'autre. Or, comme une même situation peut générer des émotions très différentes chez les individus, c'est donc que la cause n'est donc pas directement liée à l'autre.
  • La cause réelle de nos émotions est interne : ce sont nos besoins, selon qu'ils sont satisfaits ou non dans la situation, qui déclenchent l'émotion en question. Seulement notre conditionnement social et familial ne nous ont malheureusement appris à le reconnaître ni à les exprimer !
  • En prenant conscience de nos besoins, nous mettons à jour la motivation sous-jacente à notre réaction dans la situation et pouvons trouver d'autres manières de chercher à la satisfaire.

Contexte

La reconnaissance et l'expression de ses besoins est absolument indispensable si votre communication crée régulièrement des tensions voire des conflits.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Dans chaque situation vécue, nous devons développer quatre réflexes :

  • Éviter de répondre à l'autre en l'accusant de tous nos maux : " tu es... ". On dit souvent que le " tu tue la communication ".
  • Mettre à jour le besoin que manifeste l'émotion. Le rôle de l'émotion est justement d'aider à l'identifier.

    • " Quel besoin je cherche à satisfaire ? "
    • " Quel besoin n'est pas satisfait ? "
  • Exprimer son besoin, plutôt que répondre par la contre-attaque immédiate. La phrase type est : " je suis (+ émotion) parce que j'ai besoin de (+ besoin) ".
  • Mettre à jour les autres stratégies qui peuvent satisfaire votre besoin dans cette situation, pour éviter le blocage.

    • " Quelles peuvent être les autres manières de satisfaire ce besoin ? "

    Méthodologie et conseils

    • Ce n'est pas parce qu'on ignore un besoin qu'il disparaît ; au contraire, il risque de réapparaître d'une façon ou d'une autre.
    • L'expression du besoin peut tenir :

      • en un mot : " je suis triste parce que j'ai besoin de soutien " ;
      • en une paraphrase : " je suis en colère parce que j'ai besoin qu'on me parle différemment avec des mots plus courtois (= j'ai besoin de politesse) ".

    Avantages

    • Vous créez des relations plus saines avec les autres puisque vous donnez à l'autre les clés pour mieux vous comprendre et inversement vous cherchez aussi à identifier ses besoins.
    • Plus vous serez attentif à vos besoins et plus vous gagnerez en flexibilité, en évitant de vous cramponner à une solution, puisqu'il y a toujours plusieurs stratégies pour satisfaire un besoin.

    Précautions à prendre

    • Il y a souvent une appréhension à exprimer ses besoins, celle de croire que l'on se mettrait en situation de faiblesse et que l'on serait alors manipulable ou critiquable. Dans la pratique, c'est tout l'inverse : un besoin ne peut être critiqué, il est légitime, mais sa matérialisation concrète, la stratégie pour le satisfaire, elle, peut l'être. Comme maintenant vous savez faire la différence entre votre nature profonde et vos comportements, ce n'est plus un problème !
  • Laurent Lagarde