Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Motivation
Chapitre VIII : Se motiver soi-même par la cohérence personnelle

Fiche 01 : La roue des valeurs fondamentales

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Motivation

8 chapitres / 53 fiches

Cultiver la cohérence personnelle et l'alignement intérieur : un exemple



En résumé

Respecter ses propres valeurs et les " honorer " à chaque occasion est sûrement le chemin le plus direct vers l'accomplissement et la cohérence personnels, facteurs de motivation et de performance. Ainsi, clarifier à un instant précis ses valeurs fondamentales, les nommer et vérifier dans quelle mesure nos activités professionnelles et personnelles contribuent à les alimenter, constitue un premier diagnostic éclairant. Replacer nos valeurs fondamentales au coeur de nos vies, tant dans les tâches quotidiennes que dans nos choix de vie, contribue à renforcer la cohérence personnelle. Ainsi " aligné ", l'individu retrouve sa motivation.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Respecter ses valeurs fondamentales et les alimenter au fil de l'action procure un sentiment de cohérence personnelle qui contribue à renforcer la motivation.
  • Se mobiliser autour de ses valeurs constitue donc un puissant booster dans l'action, envisagée non plus dans l'effort mais dans le plaisir et l'accomplissement personnel.

Contexte

Une valeur est une chose qui nous semble importante au point qu'il soit inutile d'argumenter pour s'en convaincre. C'est une évidence qui s'impose comme un guide, une ligne de conduite. De fait, nos valeurs sont le fruit de notre éducation et de notre expérience, au travers desquelles nous nous sommes forgés une représentation du monde et des principes qui guident notre action.

Parmi elles, le partage, la liberté, le challenge, l'égalité, l'harmonie, le plaisir, la réciprocité, la spiritualité, le travail, le respect, la créativité, la tradition, l'amour, l'amitié, la justice, l'ambition, la loyauté, l'honnêteté, la bonté, etc.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Identifier ses valeurs et les nommer : Pour ce faire, on peut partir d'une activité, et la questionner au travers de formulations telles que : " En quoi est-ce important pour moi ? Qu'est-ce que ça m'apporte ? Qu'est-ce que ça me permet de faire ? "
  • Évaluer sa cohérence personnelle pour chaque valeur : L'utilisation d'une échelle peut être utile pour quantifier cette notion : on peut se demander " Sur une échelle de 1 à 10, à combien évaluer la place accordée à cette valeur dans mon quotidien ", ce qui revient à repérer là où chacune s'exprime.
  • Les hiérarchiser et nourrir les plus importantes pour soi : Repérer la ou les valeurs dominantes peut être utile, surtout lorsqu'elles sont nombreuses. La roue des valeurs peut en faire figurer jusqu'à une dizaine. Reste à imaginer pour chacune de nouvelles manières de l'incarner encore davantage...
  • Méthodologie et conseils

    Il serait vain de tenter de nourrir simultanément toutes ses valeurs fondamentales, de même qu'une bouteille de champagne ne saurait remplir dix coupes à champagne !

    En ciblant 3 ou 4 d'entre elles, on peut se fixer un objectif réaliste pour chacune (À combien souhaiterais-je pouvoir l'honorer idéalement ?), et poser les actions possibles pour y parvenir (Concrètement, quelle est la première petite action pour faire un premier pas vers cet objectif ?).

    Avantages

    • Chaque action quotidienne est l'occasion d'incarner ses valeurs fondamentales : lister les actions ponctuelles ou récurrentes, qui contribuent à faire vivre ses valeurs, permet aussi de repérer là où ces dernières sont trop peu " honorées "...

    Précautions à prendre

    • Chaque valeur est porteuse de son contraire, qui évoque une autre manière de fonctionner relative à la même croyance selon laquelle " c'est une chose éminemment importante ". Ainsi, être sensible à l'injustice revient à promouvoir la justice. On entrera ainsi par la " porte " la plus immédiate et la plus parlante pour nourrir la valeur en question dans sa globalité.

    Comment être plus efficace ?

    Comment repérer mes valeurs là où elles s'expriment ?

    Parmi les sources à l'origine de nos valeurs se trouve en premier lieu notre héritage (familial, éducatif, etc.), perceptible au travers de nombreux gestes observables au quotidien. S'arrêter à ce qui nous fait plaisir est également fort instructif, le sentiment de contentement ayant en effet quelque chose à voir avec la cohérence personnelle. Ce qui blesse, nous fait souffrir et réagir constitue un autre indice, celui d'une valeur non respectée alors qu'elle est importante à nos yeux. C'est le conflit de valeurs qui nous fait réagir vivement. Enfin, l'engagement dans l'action avec grande conviction est souvent le reflet d'une valeur motrice alors pleinement incarnée.

    Quelles sont mes vraies valeurs... ?

    Parmi les valeurs que nous véhiculons, certaines ne nous appartiennent que parce que nous les avons acceptées en héritage de nos parents ou de ceux qui nous les ont transmises (enseignants, mentors, etc.). Choisir de ne garder que " ses propres valeurs ", c'est-à-dire celles qui font sens au moment présent, peut contribuer à nous alléger, à clarifier et simplifier nos choix de vie, en nous recentrant sur des leviers de motivation plus sélectifs.

    Nourrir les plus importantes pour soi

    Trois concepts voisins s'auto-alimentent mutuellement : les valeurs (ce qui nous anime, nous met en mouvement et que nous véhiculons par nos actes " parce que c'est important " - exemple : le partage), les besoins (ce qui nous manque si on ne le reçoit pas, exprimé préférentiellement de manière verbale - exemple : j'ai besoin de partager), et les croyances (ce dont nous sommes convaincus et que nous passons notre temps à vérifier autour de nous pour nous conforter dans cette certitude - exemple : le partage enrichit les deux parties...).

    Un processus itératif pour toucher à l'essentiel

    Plusieurs processus itératifs permettent d'aller chercher le ressort fondamental de l'action, la motivation suprême, la valeur fondamentale qui met en action. Tous sont basés sur le même principe minimaliste et néanmoins particulièrement efficace, qui consiste à poser plusieurs fois la même question pour s'obliger à aller chercher plus profond encore..., comme en prenant " le grand bout de la lorgnette " !

    Le " Core process " (cf. cas ci-après) s'intéresse à la finalité, envisagée dans ses aspects les plus concrets (Qu'est-ce que ça va t'apporter ? Et quoi d'autre de plus important encore ? Et s'il y avait quelque chose d'encore plus important, qu'est-ce que ce serait... ?). Le processus aboutit en général à nommer une valeur, celle à l'origine de la motivation à agir dans le sens évoqué.

    Une autre technique, dite des " 5 Pourquoi ", aborde la finalité de manière plus globale (Pourquoi souhaites-tu atteindre cet objectif ? Et pourquoi ? Et pourquoi encore ? Et pourquoi d'autre ? Et pourquoi d'autre encore... ?!). Ici encore, clarifier l'aspiration fondamentale et la valeur fondatrice autorise ensuite à se centrer sur elles, pour renforcer sa motivation à réussir.

    APPLICATION du " Core process " pour identifier une valeur fondamentale chez un musicien

    Prenons le cas d'un pianiste, qui souhaite renforcer sa motivation à réussir, dans la perspective de concerts ou de concours où il doit donner le meilleur de lui-même.

    La représentation spontanée du musicien laisse supposer qu'il est avant tout motivé par des critères liés à l'esthétique musicale, la précision technique du geste, le partage avec son public, ou encore l'authenticité de l'émotion partagée... Mais la valeur fondamentale qui émerge par-dessus tout peut parfois s'avérer bien différente !

    Dans cet exemple, c'est par la recherche de bien-être que l'artiste saura le mieux renforcer sa motivation. Il gagnera ainsi à intégrer dans sa pratique une approche corporelle, enrichissant ses qualités technique et esthétique d'une conscience élargie replaçant par exemple la posture et la respiration au coeur de son jeu. Recentré sur ce qui lui est essentiel, l'artiste aura ainsi la sensation d'être simplement lui-même, " aligné " intérieurement car en profonde cohérence avec ses valeurs fondamentales.

    Ainsi, de nombreux exercices de préparation mentale visent à repérer les situations de profonde cohérence personnelle vécues auparavant, et à les analyser pour en transposer les effets dans des situations à venir (" Je me remets dans les mêmes dispositions que lors de mon dernier concert, et je retrouve le " feu sacré " pour réussir mon concours demain ! ", dira alors le pianiste).

    Laurence Thomas, Sophie Micheau-Thomazeau

    Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
    rédacteur en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

    s