Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Motivation
Chapitre IV : Motiver par les outils RH

Fiche 07 : Le plan d'actions RSE

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Motivation

8 chapitres / 53 fiches

Les différentes dimensions de la RSE



En résumé

Pour faire face aux nouveaux enjeux du marché du travail, du contexte économique et sociétal, l'entreprise doit devenir attractive pour les nouveaux candidats et motivante pour ses salariés. La responsabilité sociale de l'entreprise est un puissant outil de motivation pour l'ensemble de ses parties prenantes. En effet, les salariés évaluent aujourd'hui les entreprises et les choisissent en fonction de plusieurs critères qui ne sont plus seulement économiques mais sociétaux et environnementaux. Or, une politique RSE efficace renforce le sentiment d'appartenance et la motivation de ses premiers ambassadeurs : ses salariés.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Attirer et fidéliser les collaborateurs, mais aussi faire d'eux des ambassadeurs fiers de leur appartenance à l'entreprise.
  • Accroître ainsi l'ensemble des performances : financières et sociétales.

Contexte

La RSE est aujourd'hui un thème à la mode, par nature très proche des ressources humaines.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Élaborer une politique : On choisira des axes de travail qui permettent d'impliquer les collaborateurs et qui sont porteurs de sens au sein de l'entreprise.
  • Déployer une tactique d'amélioration continue et mesurer les résultats : On élaborera des indicateurs permettant de mesurer l'ensemble de la politique de RSE et on en présentera régulièrement les résultats, par exemple au cours d'un bilan annuel. Exemples d'indicateurs : taux d'absentéisme, taux de turn-over, rejet de C02, baromètre social, etc.
  • Définir une stratégie et un plan de communication efficace : On identifiera les moyens dont dispose l'entreprise pour se positionner favorablement face à ses parties prenantes sur les enjeux sociaux, économiques et environnementaux.
  • Méthodologie et conseils

    • La meilleure des politiques RSE ne sera pas ni crédible, ni motivante en l'absence d'une politique ressources humaines performante et adaptée au contexte.

    Exemples : une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), des entretiens professionnels, un accord et des mesures d'égalité hommes/femmes, une charte diversité, etc.

    • Il est indispensable de choisir des actions cohérentes avec l'activité et la culture de l'entreprise. Elles motiveront d'autant plus les collaborateurs.

    Exemple : le " projet générosité " mis en place dans une entreprise du secteur agro-alimentaire. Les collaborateurs participent à la collecte d'une banque alimentaire. Ils ont également la possibilité de faire don de leurs avantages en nature à cette même association (produits alimentaires). Ce projet fait sens pour les collaborateurs qui s'associent à une bonne action.

    • Il est conseillé de privilégier un plan d'actions réaliste et facile à mettre en oeuvre en ciblant quelques actions clefs.

    Exemple : un " projet environnement " dans une entreprise qui a des équipes importantes de commerciaux terrain. Il s'agit de mettre en place une politique intégrant la notion de rejet de C02 dans le choix de la flotte ou encore des formations à l'éco-conduite. Cela permet aux salariés de se sentir en cohérence avec leurs idées et de réduire l'impact de leur activité sur l'environnement.

    Avantages

    • Bien ciblés, les outils de RSE permettent d'agir à la fois sur la motivation, sur la performance et sur l'image de l'entreprise. Les entreprises ont donc tout intérêt à se différencier en se préoccupant de leur impact sociétal et environnemental.

    Précautions à prendre

    • Ce qui fera la différence, c'est la pédagogie déclinée autour des actions pour qu'elles soient comprises, partagées et portées par les collaborateurs.

    Laurence Thomas, Sophie Micheau-Thomazeau