Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Motivation
Chapitre V : Motiver ou se motiver par une dynamique de parcours

Fiche 07 : Le congé sabbatique

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Motivation

8 chapitres / 53 fiches

De la réflexion personnelle à la transition de vie...



En résumé

Pour prendre du recul sur un quotidien professionnel parfois accaparant, le congé sabbatique offre la possibilité de " faire une pause ", tout en conservant une couverture sociale minimale, et ce avec la garantie de reprendre son emploi précédent ou un poste similaire dans l'entreprise. De fait, l'absence de cadre professionnel est propice à l'introspection. Clarifier ses motivations permet alors de prendre la meilleure décision : poursuivre son engagement professionnel actuel, ou bien envisager de nouvelles perspectives. Le congé sabbatique apporte une disponibilité mentale et opérationnelle, précieuse pour construire l'avenir et en expérimenter les premiers pas. Il mérite une préparation minutieuse pour tirer tout le bénéfice de cet espace-temps privilégié.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Le congé sabbatique est une période durant laquelle le contrat de travail du salarié est suspendu, ce qui permet à ce dernier de se consacrer à toute activité de son choix (écrire, voyager, envisager de nouveaux projets professionnels, ou tout simplement se reposer...).
  • Dans une optique de parcours, c'est l'occasion privilégiée de clarifier ses motivations fondamentales pour préparer la suite...

Contexte

Tout salarié du secteur privé peut bénéficier d'un congé sabbatique s'il bénéficie d'une ancienneté de 36 mois dans l'entreprise, de 6 ans d'expérience, et s'il n'a pas bénéficié au cours des 6 années précédentes d'un congé individuel de formation, ou de création d'entreprise. La durée du congé varie de 6 à 11 mois, pendant lesquels le contrat de travail est suspendu. Le bénéficiaire n'est en principe pas rémunéré.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Clarifier ses objectifs. Passer contrat avec soi-même en amont, pour définir le cadre et les objectifs de son congé sabbatique : Qu'est-ce que j'attends de cette expérience ? À quoi saurai-je que j'ai atteint mon objectif ?
  • Clarifier les enjeux. Prendre la décision d'un congé sabbatique est une décision financièrement engageante. Il est important d'être au clair sur ce que l'on souhaite en retirer : Qu'ai-je à gagner et/ou à perdre à m'engager dans cette démarche personnelle ? Quelles décisions suis-je prêt(e) à prendre à l'issue de mon congé ?
  • Poser des balises. Le temps file naturellement plus vite en l'absence des contraintes propres à une activité salariée. Clarifier également le temps que l'on se donne et les étapes intermédiaires évite la déception de n'avoir parcouru que la moitié du chemin prévu...
  • Explorer. Formation, lectures, rencontres, autant de sources d'enrichissement et d'élargissement de son univers professionnel.
  • Préparer la suite... Au retour, " plus rien ne sera jamais comme avant " ; et le " recentrage personnel " opéré lors du congé sabbatique permet à son bénéficiaire de clarifier ses motivations profondes pour mieux se réinvestir de manière choisie. Il peut également décider de négocier son départ pour d'autres horizons, dans la perspective d'une situation professionnelle porteuse de davantage de cohérence personnelle et de motivation.
  • Méthodologie et conseils

    Prendre du temps pour soi contribue à en gagner, pour mieux réussir sa transition de vie. Or, disposer subitement de temps libre peut s'avérer très déstabilisant. Bénéficier d'un appui personnalisé (coaching, bilan de compétences, appui à la création d'entreprise, etc.) peut contribuer à " maintenir le cap " à l'intérieur du cadre précédemment défini.

    Avantages
    • " Ne rien faire " peut également contribuer à la réussite du congé sabbatique, étape du processus nécessaire pour laisser émerger spontanément les ingrédients fondamentaux qui alimenteront les projets à venir.
    Précautions à prendre
    • Prévoir une première période destinée au déparasitage (" faire le ménage " dans sa vie, sur un plan matériel, relationnel, organisationnel) s'avère souvent nécessaire, pour disposer ensuite de l'espace nécessaire pour " accueillir du neuf ".

    Laurence Thomas, Sophie Micheau-Thomazeau

    Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
    rédacteur en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

    s